Mirage

INTER FACES

2017

SUSPENDU : 1008 x 2080 x 83mm
AUTOPORTE : 2260 x 1517 x 450mm
-
maille Polyester enduite flockée Lumitex 310gr./m² sublimée, acier, tilleul, pvc, fibre de verre.
-
en collaboration avec Juliette Le Goff,
designer textile
-
photos credits : Annabelle Fadat, Nicolas Verschaeve
vidéo credits : Juliette Ulrich
music credits : OZMA


Mirage filtre la lumière et ce qui est visible. A partir d’un système simple, cette paroi se décline en deux typologies d’objets. Sur pieds ou suspendue, elle peut être placée devant une fenêtre ou disposée dans l’espace, pour y définir des espaces intermédiaires, permanents ou temporaires.
La singularité de l’objet réside dans sa manipulation : Mirage appelle à être actionné. Le geste, intuitif et ludique, dirige l’ouverture ou la fermeture de la surface textile et module ainsi l’intimité d’un espace à un autre. Le croisement des bandes de tissu alors mises en mouvement provoque un spectacle optique étonnant. Ce phénomène déroutant, qui résulte d’un simple tissage des bandes de l’objet, est amplifié par le traitement coloré de la surface qui propose différentes atmosphères chromatiques. L’imprimé, destiné à être animé, repositionnable, permet ainsi à l’usager d’ajuster l’ambiance de ses espaces par l’influence des couleurs, des pleins et des vides. Et, d’un simple geste, de le modifier pour donner une toute autre teinte à son lieu.
Le projet Mirage a recu le label de l'Observeur du design 2018
escale →

Mirage

2017

SUSPENDU : 1008 x 2080 x 83mm
AUTOPORTE : 2260 x 1517 x 450mm
-
maille Polyester enduite flockée Lumitex 310gr./m² sublimée, acier, tilleul, pvc, fibre de verre.
-
en collaboration avec Juliette Le Goff,
designer textile
-
photos credits : Annabelle Fadat, Nicolas Verschaeve
vidéo credits : Juliette Ulrich
music credits : OZMA

Mirage filtre la lumière et ce qui est visible. A partir d’un système simple, cette paroi se décline en deux typologies d’objets. Sur pieds ou suspendue, elle peut être placée devant une fenêtre ou disposée dans l’espace, pour y définir des espaces intermédiaires, permanents ou temporaires.
La singularité de l’objet réside dans sa manipulation : Mirage appelle à être actionné. Le geste, intuitif et ludique, dirige l’ouverture ou la fermeture de la surface textile et module ainsi l’intimité d’un espace à un autre. Le croisement des bandes de tissu alors mises en mouvement provoque un spectacle optique étonnant. Ce phénomène déroutant, qui résulte d’un simple tissage des bandes de l’objet, est amplifié par le traitement coloré de la surface qui propose différentes atmosphères chromatiques. L’imprimé, destiné à être animé, repositionnable, permet ainsi à l’usager d’ajuster l’ambiance de ses espaces par l’influence des couleurs, des pleins et des vides. Et, d’un simple geste, de le modifier pour donner une toute autre teinte à son lieu.
Le projet Mirage a recu le label de l'Observeur du design 2018